Berlin_2014_conditions_tarifs.html
http://tell-me-tours.com
http://issuu.com/passage-co.com/stacks/032481d06de6435499b44ac96f5e32f7
http://www.scoop.it/t/passage-berlin

BERLIN 2014

MARSEILLE 2014

BÂLE ZURICH

2014

 

BERLIN

L’INCROYABLE LABORATOIRE CULTUREL ET LIEU DE MÉMOIRE

Le deuxième jour commence très fort avec une Visite commentée du Bundestag et de la coupole du Reichtag. Il s’agit d‘une visite réservée à notre groupe durant laquelle nous recevrons de précieuses explications sur le fonctionnement du Bundestag et l’histoire du Reichstag qui abrite par ailleurs une importante collection d’art contemporain. Suite à la visite du Bundestag, nous monterons directement à la nouvelle coupole du Reichstag. La vue panoramique sur Berlin à partir de la plateforme de la coupole : époustouflante !

JEUDI

En 2014, nous vous proposons un séjour Arts & Littérature avec un programme de haut vol, passionément riche en renseignements, qui a déjà fait ses preuves auprès des aficionados du Voyager autrement : hébergement dans un hôtel chic et calme, programme riche et stimulant, axé sur les découvertes artistiques et littéraires, liant l’histoire et l’actualité de la vie culturelle à Berlin.


Nous avons l’ambition de vous raconter non seulement l’histoire des Huguenots, ces protestants français qui ont tant influencé la culture et la langue berlinoises, mais nous vous parlerons aussi de la littérature, du Romantisme jusqu'à nos jours. La vie artistique à Berlin dans la République de Weimar nous intéressera tout autant que la jeune scène littéraire et artistique d'aujourd'hui.


L’organisatrice de votre séjour littéraire est berlinoise et fière de l’être ! Germaniste de formation et critique littéraire de métier, elle anime dans sa ville natale depuis plusieurs années des séjours culturels et littéraires, spécialement élaborés pour un public francophone ne parlant pas la langue de Goethe.


Nous sommes fiers de vous proposer avec les séjours littéraires Tell me Tours des voyages culturels exceptionnels, à des prix très abordables   >>>

DU 23 AU 27 JUILLET

2014

VENDREDI

Ce matin, nous nous rendons au Gendarmenmarkt,  pour une balade littéraire sur les traces des Huguenots et des Romantiques au 18ème siècle.

Le 18ème siècle est considéré, à Berlin, comme le siècle des Français. Suite à la révocation de l’édit de Nantes en 1685 par Louis XIV, 20 000 réfugiés français de foi protestante, les Huguenots, vinrent s’installer en Prusse. Plus de

6 000 Huguenots s’établirent à Berlin, d’abord dans les environs du château, ensuite dans la ville de Frédéric (Friedrichstadt), autour du Gendarmenmarkt, mais également à Moabit et à Französisch Buchholz. En 1700, un Berlinois sur cinq parlait français. Les Huguenots n’ont pas seulement apporté leur éducation mais aussi leur savoir-faire et leur savoir-vivre. Jusqu’aujourd‘hui, l’idiome berlinois est truffé de mots d’origine française.

À la moitié du 18ème siècle, Berlin devint le centre allemand des Lumières. Vers la fin du siècle, des jeunes femmes juives issues de ce milieu culturel mais déjà ouvertes à la pensée romantique ouvrirent leurs maisons à tous les gens d’esprit.

Nous évoquerons le salon littéraire de Rahel Varnhagen, les frères Alexander et Wilhelm von Humboldt, le grand poète romantique E.T.A. Hoffmann et Friedrich de la Motte-Fouqué, déscendant d’une famille française de huguenots et auteur du chef-d'œuvre romantique Ondine.

Après notre déjeuner dans la Jägerstrasse, un concert de midi nous attend dans la belle remise restaurée de la banque Mendelssohn, fondée à la fin de 18ème siècle par les fils du grand philosophe des Lumières Moses Mendelssohn. Emerveillement garanti !

Après tant de romantisme, un peu de marche nous fera du bien. La Friedrichstrasse se prète particulièrement bien à une flânerie historique et architecturale. On aura l‘occasion d‘évoquer le destin mouvementé d‘une des plus anciennes et plus longues magistrales berlinoises. Un saut au tristement célèbre Checkpoint Charlie s’impose aussi bien qu’un coup d’œil aux Galeries Lafayette, désinnées par Jean Nouvel, et les Friedrichstadtpassagen, imaginés par Iheo Ming Pei. Plus loin dans la Friedrichstrasse, à côté de la gare, le Tränenpalast Palais des larmes nous racontera une autre histoire, celle de la séparation entre Berlin-Ouest et Berlin-Est durant presque trente ans.

Tous les jeudis, les grands musées sur l’île des musées ouvrent jusquà 20 h ou 21 heures. C‘est l’occasion d’utiliser votre pass musées et d‘aller visiter le Pergamon Museum ou la Alte Nationalgalerie.

Si vous êtes plus intéressés par les galeries d’art contemporain, restez après notre pause café au Clärchens Ballhaus dans le Kiez et suivez le guide !

Après le déjeuner dans un restaurant du quartier - en terrasse ou dans la cour intérieur s‘il fait beau - nous prenons le S-Bahn pour aller à Wannsee, situé au sud. Wannsee, cette villégiature de la grande bourgeoisie au bord d‘un lac et entouré de vastes forêts,  fait partie de la ceinture verte et boisée qui entoure le centre-ville et qui fait tout le charme de Berlin, surtout l’été !

N’oublions pas que le quartier de Wannsee a fait son entrée dans l‘histoire comme lieu où les nazis avaient décidé de la „solution finale de la question juive“. Bien que nous n‘allons pas visiter la Maison de la conférence de Wannsee, nous nous arrêterons au retour de notre escapade estivale à la station de Grunewald afin de découvrir au Gleis 17 un lieu de mémoire de la Shoah particulièrement bouleversant. Lisez le témoignage de Janine >>> Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur l'exil d'innombrables artistes et intellectuels au début des années trente quand Hitler s'empara du pouvoir mais lisez tout d'abord l‘essai de Walter Kreipe sur la colonie d‘artistes à Wilmersdorf >>>

FIN DU MONDE 

 

Au bourgeois échappe de son crâne aigu le chapeau,  

L'atmosphère bruit comme d'un cri.  

Les couvreurs choient des toits et se brisent,  

Et sur les côtes - à ce qu'on lit - grimpe le flot.  

 

L'orage est là, les mers sauvages ne font  

Qu'un saut à terre, pour disloquer les digues dures.  

Un rhume de cerveau s'empare de la plupart des créatures.  

Les chemins de fer tombent des ponts. 

 

Jakob van Hoddis, trad. Louis Aragon, Revue Littérature n°6,

1er novembre 1922. 

Après le déjeuner, nous avons rendez-vous sur la Pariser Platz pour une balade historique à partir de la Porte de Brandebourg et des bâtiments importants qui l‘entourent : lAmbassade de France, l‘Académie des Beaux-arts, DZ Bank, la maison-atelier du peintre impressioniste Max Liebermann. En passant devant le Mémorial de l’Holocauste et celui pour les homosexuels persécutés par les nazis, nous poursuivrons notre promenade historique et littéraire jusqu‘à la Potsdamer Platz.

MERCREDI 23 JUILLET 2014

Vous arrivez à Berlin pendant l'après-midi à Berlin, par vos propres moyens.

Vers 17 h, je vous rejoins à l’hôtel afin de vous présenter notre programme de séjour littéraire et de distribuer le fameux Carnet berlinois. Avant de nous rendre dans un restaurant sympathique près de l’hôtel, je vous donne quelques repères historiques et littéraires à propos du quartier où se trouve votre domicile.

POUR NE RIEN RATER DES EXPOSITIONS TEMPORAIRES À VOIR, RENDEZ-VOUS SUR LE BLOG DE TELL ME TOURS ET INSCRIVEZ-VOUS À LA LETTRE D‘INFORMATION >>>

Pas loin de la Potsdamer Platz, nous découvrons un lieu qui nous laisse perplexe : sur un ancien terrain vague a été construit le bâtiment de La Fondation Topographie de la terreur et directement à côté des caves de torture de la SS qui avait son siège dans la Wilhelmstrasse, devant un segment préservé du Mur de Berlin, une exposition sur l’histoire du mur !

Dans les années 20, la Potsdamer Platz était l'artère routière centrale de Berlin. C’était la place la plus fréquentée d'Europe, traversée par de nombreux S Bahn, U Bahn, et tramways. En 1924 on y installa le premier feu de signalisation en Europe sous la forme d’une tour pentagonale, symbole de la modernité de Berlin, une ville ouverte au progrès. En 1937, on a démonté cette tour, et une réplique a été installée dans les années 90.

« Ces voitures ! Elles passaient en toute hâte à côté du tramway ; elles klaxonnaient, gémissaient, faisaient des signes rouges, à droite, puis à gauche, tournaient au coin de la rue ; d'autres voitures suivaient. Quel tapage ! Et quelle foule sur les trottoirs ! Et de toutes parts, des tramways, des charrettes, des autobus à impériale ! Des vendeurs de journaux partout. Des vitrines merveilleuses, avec des fleurs, des fruits, des livres, des montres en or, des robes de la lingerie de soie. Et des maisons si hautes, si hautes. C'était donc ça, Berlin. » (Erich Kästner : Émile et les Détectives)

Pour ceux parmi vous qui préfèrent rester à Berlin-Mitte afin de se rendre  à  l’un des grands musées proche de la Potsdamer Platz, tout est préparé : plan de ville, description du chemin, informations sur les expositions du moment à la Neue Nationalgalerie, au Martin Gropius Bau, au Musée juif, au Bauhaus-Archiv et à la Berlinische Galerie. 

Pour l’après-midi, je vous propose une virée en bus n° 29 à Kreuzberg, le traditionnel quartier multi-ethnique de Berlin-Ouest. Ce quartier très ouvert au monde et aux alternatives sociétales est aussi à la pointe de la mode des jardins partagés. Cap donc sur les Prinzessinnengärten à la Moritzplatz ! Nous aurons l’occasion d‘y rencontrer quleques-uns de ces artistes et créatifs français qui se sont récemment installés à Berlin. Ils nous raconteront leur parcours et leur vie d’artiste à Berlin.

Le troisième jour à Berlin commence avec une promenade en bus - à l’étage s‘il vous plaît ! - de l‘Ouest à l’Est.

Quand vous entendez l’annonce BERLIN ALEXANDERPLATZ, Franz Biberkopf vous prendra par la main et vous montrera autour de l’Alexanderplatz les coulisses du roman d’Alfred Döblin dont il est le personnage principal.

Pas loin de la Rosa-Luxemburg-Platz commence l‘ancien Scheunenviertel, le quartier des granges. Ici vivaient autrefois les migrants juifs de l‘Europe de l’est, les pauvres et les voyous, ce qui a fait coulé beaucoup d‘encre. L’histoire de ce quartier est passionnant à plus d‘un titre ! Il était la scène des premiers progroms anti-juifs, des combats antifascistes et la salle d‘attente des convois vers les camps de la mort.  Nous croiserons sur notre chemin le philosophe des Lumières Moses Mendelssohn, The Missing House de Christian Boltanski, Die Hackeschen Höfe et le „Neue Club“. Nous entrerons dans l'Atelier d’aveugles Otto Weidt et évoquerons les Stolpersteine - Pierres à trébucher. Aujourd’hui, le Scheunenviertel dans le quartier Mitte est l‘un des quartiers les plus hupés de Berlin. Dans les Hackesche Höfe, on découvre non seulement les Stolpersteine mais aussi le club des dadaïstes. Connaissez-vous le poème Weltende de Jacob von Hoddis ?

SAMEDI

Arrivée à Wannsee, nous nous rendons à la Villa Liebermann, la maison du plus grand peintre impressionniste allemand, avec une exposition de ces œuvres et une magnifique terrasse avec vue sur le Wannsee où nous allons prendre du bon temps !

Au retour à Berlin, nous nous retrouverons une dernière fois dans un restaurant typiquement berlinois pour y dîner ensemble à la belle étoile.


Envie de prolonger votre séjour à Berlin ? Si vous voulez réserver une ou plusieurs nuits de plus, pas de problème ! Vous auriez besoin d‘un guide pour découvrir d’autres facettes de la ville ou pour faire une sortie à Potsdam et visiter le château de Sanssouci ?

Je suis à votre service et me ferais un plaisir de vous aider !

Critique littéraire, manager culturel et traductrice d’origine berlinoise, je vis depuis 1991 dans le Sud de la France où j’ai créé en 1996 l’association Passage & Co. - Echanges culturels franco-allemands en Europe. Dans le cadre du programme TELL ME TOURS que je dirige au nom de Passage & Co., je vous prépare à Berlin un programme très complet et adapté à vos attentes personnelles !